Entrevue avec la nouvelle PDG du Centre des congrès de Québec

Études de cas

Dans ce troisième épisode du balado L’arrière-scène, notre équipe s’entretient avec Mme Caroline Lepage, qui a été nommée présidente-directrice générale du Centre des congrès de Québec en avril 2024. On y parle de son parcours dans le domaine du tourisme d’affaires, de son côté tout sauf conventionnel et de sa vision pour le Centre pour les années à venir.

Dans ce balado, Mme Ann Cantin, directrice des communications et du marketing, s’entretient avec Mme Caroline Lepage, nouvelle PDG du Centre des congrès de Québec depuis avril 2024.

ANN CANTIN :
Pour plusieurs personnes au Centre des congrès ou dans la région de Québec, on vous associe naturellement au tourisme d’affaires. Mais si je me fie à votre parcours, au départ, vous ne vous pensiez pas du tout vous diriger dans ce domaine d’activité. Peut-être pourriez-vous nous parler de ce qui vous a amenée jusqu’ici?

CAROLINE LEPAGE :
Ma formation principale est en relations internationales (et commerce international). J’ai passé les 15 premières années de ma carrière en développement économique, particulièrement en prospection d’investissements étrangers et en promotion des exportations. J’ai travaillé pour Québec International (autrefois le PÔLE Québec Chaudière-Appalaches), où j’organisais des événements, dont certains se tenaient au Centre des congrès de Québec. Lors du 400e anniversaire de la ville de Québec, on m’a demandé d’organiser l’événement économique des fêtes et, ce faisant, comme c’était un « petit » budget de 2,5 M$, j’ai embauché une firme pour m’aider dans la logistique et l’élaboration. Cette firme s’appelait à l’époque AGORA Communications, pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. J’ai réalisé que l’on pouvait s’amuser à l’année à organiser des événements.

La propriétaire allait bientôt avoir 50 ans et je lui ai dit que ce serait une belle entreprise à racheter si elle n’était pas si jeune. Elle m’a alors dit « Allons dîner ensemble pour en discuter ». Et donc, 17 mois plus tard, j’étais assise dans sa chaise. J’ai été propriétaire d’AGORA pendant 15 ans, j’ai aussi eu l’occasion de faire l’acquisition d’OPUS3, une entreprise similaire basée à Montréal. Nous sommes donc devenus AGORA OPUS3 et notre mandat était d’organiser des événements d’affaires, principalement du domaine pharmaceutique, et des congrès internationaux.

ANN CANTIN :
Quelle a été votre première impression à votre arrivée au Centre des congrès de Québec le 8 avril 2024?

CAROLINE LEPAGE :
J’étais habitée d’un sentiment de fierté, je me sentais arriver à ma place. C’était l’aboutissement de mon cheminement de carrière; la jonction entre le développement économique et l’organisation d’événements d’affaires, comme si j’avais accumulé toutes les cordes à mon arc pour pouvoir occuper le poste de présidente-directrice générale du Centre des congrès de Québec. J’ai aussi senti un accueil chaleureux de la part de beaucoup de personnes, parce que je connais à la fois les gens qui travaillent sur le plancher et ceux de l’étage administratif, pour avoir collaboré avec tout ce beau monde durant les années précédentes.

ANN CANTIN :
À de nombreuses reprises depuis votre arrivée, on vous a entendu dire à quel point vous souhaitiez obtenir ce poste. Qu’est-ce qui vous attirait le plus dans la fonction de PDG du Centre des congrès de Québec?

CAROLINE LEPAGE :
Je trouvais que c’était une suite logique à mon parcours : faire de la prospection d’investissements étrangers, c’est vendre la région de Québec à des entreprises pour qu’elles viennent s’implanter ici, et au Centre des congrès de Québec, nous faisons un peu la même chose, nous faisons la promotion de notre destination. Ma motivation était de poursuivre cet élan, qui consiste à la fois d’atteindre un certain autofinancement, mais également de promouvoir une région et de favoriser son développement économique, par le biais d’événements plutôt que d’investissements.

ANN CANTIN :
Quel sera, selon vous, votre premier chantier en tant que nouvelle PDG?

CAROLINE LEPAGE :
Tout d’abord, je dois dire que j’arrive dans une maison en ordre. Parfois on accepte un poste et on découvre ensuite les défis à relever, mais ici tout est en ordre : l’équipe est mature et autonome, les choses roulent bien, la réputation du Centre est bonne, les clients sont satisfaits. J’arrive donc dans un terrain vraiment agréable et fertile. Je crois que mon rôle sera de donner une nouvelle impulsion au Centre, avec des façons de faire un peu plus innovantes. Mon premier chantier serait peut-être de réaliser un QDa 2.0, car Québec Destination affaires existe depuis maintenant 10 ans. Le temps est approprié pour revoir certaines façons de fonctionner et peut-être même élargir le mandat. Il y a aussi une belle démarche de planification stratégique à venir pour le Centre, je vois cela comme la bonne occasion d’impliquer toutes les parties prenantes et de visualiser ensemble les 3 à 5 prochaines années.

ANN CANTIN :
L’image de marque du Centre des congrès est Tout sauf conventionnel. Qu’allons-nous découvrir de tout sauf conventionnel chez Caroline Lepage dans les prochaines semaines ou les prochains mois?

CAROLINE LEPAGE :
Je suis en fait une fille de sport et de plein air, j’aime la forêt et « bûcher du bois ».

ANN CANTIN :
Si aujourd’hui je vous demandais : où en sera le Centre des congrès dans 5 ans, quelle serait votre réponse?

CAROLINE LEPAGE :
J’aimerais, d’une part, que le Centre soit un lieu incontournable pour le gouvernement, pour y tenir ses événements au cœur de la Capitale-Nationale. On sent que cette priorité a peut-être un peu glissé au cours des dernières années, pourtant il est normal que l’ensemble des activités du gouvernement, ou presque, se tienne ici, dans la Capitale-Nationale. J’aimerais donc que ce soit acquis par notre gouvernement d’ici 5 ans. D’autre part, le Centre des congrès est tout sauf conventionnel et a souvent été reconnu comme étant innovant et j’aimerais accentuer cet aspect encore davantage, pour que les autres intervenants de l’industrie nous regardent comme étant à l’avant-garde et un modèle à suivre.

Québec City Convention Centre

ANN CANTIN :
Quel est votre meilleur souvenir au Centre quand vous étiez PCO? (planificatrice professionnelle d’événements)

CAROLINE LEPAGE :
J’en ai plusieurs! Comme démonter des salles en Crocs parce qu’on avait trop mal aux pieds à la fin des événements, ou encore manger à la table de régie avec les techniciens lors des galas.

ANN CANTIN :
Est-ce que vous vous souvenez du premier événement que vous avez organisé?

CAROLINE LEPAGE :
J’ai du mal à me souvenir, car j’en ai organisé plusieurs, mais peut-être le premier colloque Futurallia en 2003. Chose certaine, il n’y a pas une salle que je n’ai pas eu l’occasion de louer au Centre des congrès!

Hall principal du Centre des congrès de Québec, le jour.

ANN CANTIN :
Maintenant passons à une petite série de questions en rafale, pour s’amuser et apprendre à mieux vous connaître. Quel est votre restaurant préféré aux abords du Centre des congrès?

CAROLINE LEPAGE :
J’aime bien le restaurant Le Hobbit sur la rue Saint-Jean.

ANN CANTIN :
Quel est votre lieu préféré à Québec?

CAROLINE LEPAGE :
Je suis une coureuse et j’adore aller jogger sur les plaines d’Abraham, je ne m’en lasse pas!

ANN CANTIN :
Êtes-vous plutôt du type hiver, été ou automne, et pourquoi? Je passe le printemps, car c’est une période toujours un peu grise…

CAROLINE LEPAGE :
Hiver, car les activités que l’on pratique durant cette saison sont mes préférées, comme le ski de fond ou la raquette. Et je trouve qu’il n’y a pas de ciel plus beau qu’un ciel bleu par un froid d’hiver. L’odeur de l’hiver, la neige qui craque, je suis une fervente de l’hiver! D’autant plus que j’ai siégé durant 5 ans au conseil d’administration du Carnaval de Québec, alors il faut vraiment être convaincue!

ANN CANTIN :
Êtes-vous plutôt du type vin, gin, bière ou sans alcool, et pourquoi?

CAROLINE LEPAGE :
Toutes ces réponses, à l’exception des cocktails sucrés.

ANN CANTIN :
BBQ, mijotés ou plats commandés?

CAROLINE LEPAGE :
Je dirais les mijotés, parce qu’ils sentent bon dans la maison et c’est accueillant.

ANN CANTIN :
Jogging, boxe ou natation?

CAROLINE LEPAGE :
Jogging. J’ai fait 1 marathon et quelques demi-marathons. Le défi des marathons n’est pas d’atteindre la ligne d’arrivée, mais plutôt d’arriver à la ligne de départ, car cela demande un gros volume d’entraînement.

ANN CANTIN :
Pêche au saumon, Paris ou les plages du Maine?

CAROLINE LEPAGE :
Cela dépend des phases de ma vie. Il y a eu Paris durant plusieurs années car j’avais souvent affaire en France, ensuite les plages du Maine quand mon fils était plus jeune, et maintenant la pêche au saumon.

ANN CANTIN :
Merci beaucoup Mme Lepage pour cet échange fort intéressant.

Vous aimerez aussi

Salon international du livre 2023
Dans les coulisses du Salon international du livre de Québec 2024

Apprenez-en plus sur les dessous du Salon international du livre de Québec 2024 dans cette entrevue exclusive!

  • Études de cas
  • Événements
  • Services
Plus de détails
Le Dr Luc Vallières faisant un discours en recevant son prix Événement de l'année 2023 à la soirée Hommage aux ambassadeurs 2024.
Les retombées du Congrès international de neuroimmunologie 2023 à Québec

Le 16e Congrès international de neuroimmunologie 2023 a généré des retombées impressionnantes pour la ville de Québec.

  • Ambassadeurs de congrès
  • Études de cas
  • Industries clés
Plus de détails
Congressistes autour de tables rondes pour banquets qui écoutent un conférencier sur la scène.
Le développement durable au coeur du congrès mondial de l'OVPM

Du 6 au 9 septembre 2022, le Centre des congrès de Québec accueillait le 16e congrès mondial de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM), organisé par la Ville de Québec.

  • Écoresponsabilité
  • Études de cas
Plus de détails