Centre des congrès de Québec

en
Partager

ISC 2018 L’INRS attire le 20e Congrès international de sédimentologie à Québec

30 novembre 2017

Un groupe de chercheurs en sédimentologie de Québec, sous la houlette du professeur Pierre Francus du Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de recherche scientifique (INRS), accueilleront le 20e Congrès international de sédimentologie (ISC 2018) au Centre des congrès de Québec. Du 13 au 17 août 2018, plus de 800 spécialistes des sciences de la Terre du monde entier feront « un voyage sédimentaire à travers 3 milliards d’années dans le Nouveau Monde » et discuteront des avances les plus récentes dans le vaste domaine de la sédimentologie.

Signet-ISC2018

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sédimentologie environnementale de niveau 1, le professeur Pierre Francus, avec l’aide d’un groupe de 5 collègues, a accepté d’organiser à Québec cet événement scientifique d’envergure. C’est un retour de ce congrès au Canada 36 ans après Hamilton, en 1982, et une tournée sur les quatre continents (Afrique, Asie, Europe, Amérique du Sud). Avec ses 5 700 nuitées prévues dans les hôtels de la capitale, ce congrès générera des retombées économiques estimées à 3 M$ pour Québec.

Le comité organisateur local, composé de spécialistes de l’Université Laval, de l’INRS et de la Commission géologique du Canada, division de Québec, propose cinq jours de présentations orales et par affiches dans des sessions thématiques. Des excursions d’une journée et une série de visites sur le terrain avant et après le congrès seront organisées dans plusieurs endroits au Canada et aux États-Unis.

Promotion précongrès à Toulouse et Seattle

Avec le soutien du Cercle des ambassadeurs de Québec, le professeur Francus s’est rendu à Toulouse, pour promouvoir l’édition 2018 de l’ISC à Québec lors de l’International Meeting of Sedimentology en octobre 2017. L’événement a aussi été publicisé lors du congrès de la Geological Society of America à Seattle.

À propos

Les congrès de l’ISC sont parrainés tous les quatre ans par l’International Association of Sedimentologists (IAS), qui compte environ 2 000 membres provenant de 100 pays et des correspondants nationaux dans plus de 50 pays. L’édition 2018 à Québec sera également parrainée pour la première fois par la Society for Sedimentary Geology (SEPM).

Vous aimeriez peut-être